Notre histoire

Les origines du Castello di Pratelli

Cette antique demeure est située à 25 Km de Florence, perchée sur une colline couverte d'oliviers et de cyprès, entre San Vito et Poggio alla Croce. Le panorama que vous pourrez admirer est particulièrement caractéristique. La quiétude que l'on ressent aujourd'hui, ne peut pas vous laisser imaginer toutes les atroces batailles qui se déroulèrent autour de ces murailles de pierre...


La commune d'Incisa in Val d'Arno se trouve au sud-est de Florence et s'étend sur la rive gauche de l'Arno, entre les vignes du Chianti, et les monts Pratomagno. L'érosion du fleuve, durant la pré-histoire, serait à l'origine du nom d'Incisa (ad saxa incisa), même si la légende veut qu'un passage ait été construit par Annibal lors de son ascension vers le nord de l'Italie. Les origines de sa fondation remonte en fait à l'époque des Etrusques, mais l'importance de la citadelle vit sa croissance considérablement accrue à l'époque romaine en raison du voisinage et de l'importance des voies de communication.

A l'époque médiévale, le pays obtint ultérieurement un certain prestige représentant un point stratégique de guet sur toute la vallée de l'Arno supérieur. A cette époque beaucoup de tours anciennes, déjà présentes depuis la période Lombarde, furent restaurées et fortifiées, dont la Tour di Pratelli.
paesaggio Pratelli
Le Diocèse de Fiesole acquit durant ces années, le plein contrôle sur le territoire d'Incisa, et ainsi la majeure partie des possessions foncières situées dans cette aire devint graduellement, par le biais de ventes et de donations, la propriété de la congrégation religieuse de l'Abbaye de Monte Scalari, de Coltibuono et de Passignano. La Torre di Pratelli se trouva ainsi sur les terres voisine de l'Abbaye de Monte Scalari.
Au XIVème siècle, avec la victoire de Florence par les Guelfes Noirs et en conséquence la fuite des Guelfes Blancs, Incisa se trouva impliquée malgré elle dans une violente bataille, et la Tour di Pratelli fut pratiquement détruite.
En 1312, Incisa fut utilisée comme citadelle pour barrer le chemin vers Florence aux troupes de l'empereur Arrigo VII, soutien des Blancs, lesquels pour réussir la conquête de la cité, se virent contraints à une manoeuvre d'encerclement de la garnison qui les amena à saccager et à détruire encore une fois la Torre di Pratelli.
Torre Pratelli
Celle ci fut successivement restaurée et agrandie jusqu'à être transformée en une véritable villa de maître. Le complexe resta propriété des moines de l'Abbaye de Monte Scalari jusqu'à la suppression de la communauté qui advint en 1776. Au XIXème siècle, la Villa Pratelli appartenait à un grand propriétaire terrien de la région, Pier Giannozzo Mozzi, jusqu'à la fin du XIXème siècle, date à laquelle, elle fut acquise par le Comte Grottanelli, dont les armoiries, un lion rampant, surmontent encore la porte d'entrée.
Les propriétaires suivants au début du siècle restaurèrent la tour ainsi que la villa annexe, ajoutant de nouveaux corps de bâtiment, lui donnant ainsi son aspect néogothique actuel. Le complexe se développe aujourd'hui autour de la petite cour centrale, qui fait face à la tour médiévale, à la résidence principale et à une aile destinée aux bâtiments de ferme.
La villa est actuellement destinée à la résidence privée. La Tour quant à elle, est utilisée dans le cadre de l'activité agritouristique, à ceux qui désirent ressentir l'émotion de se sentir châtelain.